Do what is right. Rosa Parks Two dangers constantly threaten the world: order and disorder. Paul Valéry An invasion of armies can be resisted, but not an idea whose time has come. Victor Hugo The world is for the public good, such is the Great Way. Confucius *

Citizens’ Reappropriation of Politics

Subscribe to the newsletter
Join us on FacebookFollow us on Twitter
Sections
Citizens’ Reappropriation of Politics


Sections

---

Réaliser une gouvernance mondiale avec à son centre, l’être humain

Alors que les problèmes mondiaux tels que le réchauffement climatique, la pauvreté mondiale, la pollution, le terrorisme et le pouvoir débridé des multinationales dépassent de plus en plus la capacité de les résoudre des institutions de gouvernance internationale, la question de la gouvernance mondiale devient de plus en plus prioritaire dans l’agenda politique internationale. Dans ce livre, Bunzl explore le travail de plusieurs théoriciens évolutionnistes pour montrer que le processus de mondialisation, ainsi que l’évolution vers un système contraignant de gouvernance mondiale, font partie de la nature même de l’évolution humaine.

Selon Bunzl, le dilemme central dans la recherche d’une forme saine de gouvernance mondiale est que la mise en oeuvre de cette dernière doit se faire par adhésion populaire mais qu’elle doit également obtenir l’adhésion des États-Nations et leur accord pour la mettre en oeuvre. Car seuls les États-Nations ont l’autorité et la capacité de le faire. Mais les efforts intergouvernementaux actuels pour résoudre le réchauffement climatique et d’autres problèmes mondiaux s’avèrent complètement inadéquats et montrent que le système des Etats-Nations est incapable de mener à bien cette démarche. Pour Bunzl, la solution consiste à concevoir un moyen pour que les citoyens du monde utilisent leur vote dans leurs élections nationales respectives pour pousser leurs responsables politiques et leurs gouvernements à mettre en oeuvre une gouvernance mondiale, et de le faire sans que les nations soient obligées d’agir contre leur propres intérêts. En outre, il présente la "politique simultanée" comme un des moyen pour y arriver, en soutenant qu’elle est la première véritable forme de politique électorale mondiale.

Par ailleurs, si l’évolution de la gouvernance mondiale est un phénomène évolutif naturel, quoique sans la moindre garantie, Bunzl soutient que tout organisme prétendant à devenir organisation ombrelle de gouvernance mondiale, devra sans doute regrouper des caractéristiques qui concordent de manière substantielle avec une dynamique de transformation évolutive. Après tout, cette dynamique a été exposée très clairement par le philosophe américain distingué Ken Wilber dans "20 Tenets of Holons and Holarchies" (20 principes des holons et les holarchies). La vertu de ces vingt principes réside dans le fait qu’ils offrent des critères raisonnablement objectifs pour analyser et comparer les différentes initiatives de gouvernance mondiale existantes et émergentes (ainsi que des institutions existantes comme les Nations Unies) pour évaluer leur potentiel, ou alors, pour se transformer et devenir l’organisation mondiale de gouvernance mondiale contraignante.

Bunzl analyse ensuite l’Organisation Internationale pour la Politique Simultanée (ISPO), principe par principe, démontrant de manière convaincante leur conformité avec les principes de Wilber et leur potentiel pour réaliser une transformation mondiale, à tous les niveaux, de l’holarchie sociale humaine, vers un système de gouvernance mondiale avec à son centre, l’être humain.

Source: Politique simultanée
www.simpol.org


-
Illustration:

germà


-

Comments

---

Links
Contact
RSS RSS 2.0
World Governance Index
Proposal Papers
Dossiers and Documents
Document Database
Videos
Home Page
About Us
Front Page