True peace is not merely the absence of tension, it is the presence of justice. Martin Luther King, Jr. Whenever you are in doubt, recall the face of the poorest and the weakest man. Gandhi Do what is right. Rosa Parks . . . for with freedom come responsibilities. Nelson Mandela *

Political and Institutional Governance

Subscribe to the newsletter
Join us on FacebookFollow us on Twitter
Sections
Political and Institutional Governance


Sections

---

L’Indice de Gouvernance Mondiale

L’élaboration d’une nouvelle gouvernance mondiale constitue l’un des défis majeurs de notre temps, peut-être le plus grand de tous. Dans cette optique, le Forum pour une nouvelle Gouvernance Mondiale a lancé divers chantiers d’investigation permettant d’établir une feuille de route et un cadre de travail. La gouvernance mondiale, bien que touchant divers domaines, est un phénomène essentiellement politique, au sens noble du terme, puisqu’elle concerne en définitive l’organisation collective de la gestion de la planète. La politique étant d’abord un art pratique et non une science, celle-ci repose sur un travail de recherche qui est principalement qualitatif. Néanmoins, les outils quantitatifs sont indispensables et demeurent un complément important aux autres travaux.

La gouvernance mondiale est un chantier neuf qui nécessite le plus d’apports possibles. Pour être sûr d’avancer, pour se donner les meilleures chances d’aller dans la bonne direction, il est nécessaire de l’évaluer, surtout dans le temps. En d’autres termes, il est impératif de voir de quelle manière elle évolue. C’est pourquoi il nous a semblé nécessaire d’étudier la possibilité de mettre au point un « Indice de la Gouvernance Mondiale » (IGM). Non pas tant pour souscrire à la mode des indices, mais pour mieux cerner la problématique et pour mieux la suivre.

L’indice développé ici constitue une première dans le domaine de la Gouvernance Mondiale. Comme tout prototype ou premier modèle, cet IGM est très certainement perfectible ; c’est un outil qui est limité, comme la plupart des indicateurs de ce type, par un certain nombre d’éléments, à commencer par la question de la disponibilité des données et, d’une façon plus ou moins importante, par l’inévitable subjectivité de ses concepteurs. Malgré tout, cet indice, composé d’une batterie d’indicateurs et de sous-indicateurs, offre une vision globale de la gouvernance mondiale relativement précise. Avec les années, il devrait permettre d’appréhender l’évolution des choses. L’IGM a été conçu dans un but strictement scientifique et sans arrière-pensées politiques. Son concepteur Renaud FRANCOIS [1] , a mis à profit une importante expérience de terrain ainsi qu’un savoir-faire conceptuel déjà déployé dans le cadre des indicateurs de paix qu’il élabora, il y a quelques années, en collaboration avec Arnaud BLIN.

Les domaines suivants, sous forme d’indicateurs et d’index composites, ont été rétenus pour parvenir à l’élaboration de l’IGM : Paix et sécurité, État de droit, Droits de l’homme et Participation, Développement durable, et Développement humain.

L’ensemble du document et des résultats sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d’utilisation commerciale - Partage des Conditions Initiales à l’Identique.

[1Le lieutenant-colonel (e.r) Renaud FRANCOIS a occupé des postes importants dans des États-majors ou des unités de haut niveau (Cellule Afrique du Centre de Planification et de Commandement des Opérations de l’État-major des armées, Bureau Renseignement de l’État-major interarmées de planification opérationnelle, Officier Systèmes d’Informations et de Communications de l’État-major de l’EUROFOR à Florence en Italie et Commandant en second d’un Régiment de renseignement et de guerre électronique). Il a également eu l’occasion d’occuper des postes de responsabilités au profit des Nations unies (Missions ONUST au Proche-Orient - Égypte, Israël, Jordanie et Syrie - et ONUVEH en Haïti), de l’OSCE à Vienne (Centre de prévention des conflits, plus particulièrement en charge du conflit du Haut-Karabagh) et de l’Union européenne à Bruxelles (mise en place des structures militaires de gestion des crises dans le cadre de la politique européenne de sécurité et de défense). Le lieutenant-colonel FRANCOIS est titulaire d’un Mastère Humanités et Sciences humaines, spécialité « Humanitaire et solidarité » de l’Université de Lyon 2.Il est actuellement chercheur associé l’ESISC (European Strategic Intelligence and Security Center).



Comments

---

Links
Contact
RSS RSS 2.0
World Governance Index
Proposal Papers
Dossiers and Documents
Document Database
Videos
Home Page
About Us
Front Page