Two dangers constantly threaten the world: order and disorder. Paul Valéry The world is for the public good, such is the Great Way. Confucius True peace is not merely the absence of tension, it is the presence of justice. Martin Luther King, Jr. Whenever you are in doubt, recall the face of the poorest and the weakest man. Gandhi *

Environmental Governance and Managing the Earth

Subscribe to the newsletter
Join us on FacebookFollow us on Twitter
Sections
Environmental Governance and Managing the Earth


Sections

---

Le défi de la gouvernance environnementale

Le Sommet des Nations Unies sur le Climat (Copenhague, 7-18 décembre 2009), est notre dernière occasion pour obtenir un accord indispensable qui renouvèle et approfondisse le Protocole de Kyoto qui court jusqu’en 2012 et s’est avéré insuffisant pour traiter l’évolution catastrophique du changement climatique, avec dans certains cas, une détérioration de l’environnement bien pire que les prévisions les plus désastreuses.

En amont du sommet, les chefs des principaux pouvoirs industriels, y compris pour la première fois la Chine, se sont engagés dans un jeu de déclarations sur les réductions des émissions, sans pour autant offrir le moindre élément pour garantir l’authenticité de leurs propos ni qu’en fin de compte, les intérêts économiques de quelques uns ne prédominent encore une fois sur les intérêts et le bien-être des plus nombreux, de l’environnement, et des générations futures. Pour certains, la nôtre pourra très bien venir à passer pour la génération de la stupidité (1).

Les citoyens, de leur côté, se mobilisent pour faire entendre leur voix. Bien qu’elle ne soit pas représentée, une partie de la société civile mondiale émergeante assistera néanmoins à Copenhague, et en même temps quatre million de personnes ont déjà endossé une campagne mondiale par internet sans précédent qui demande aux leaders politiques de signer un « accord juste, ambitieux, et contraignant. » (2)

Nous croyons que cette situation est bien trop sérieuse pour la laisser exclusivement aux mains des chefs d’État ou à celles d’un secteur privé pratiquant un certain « libéralisme vert ». Pour toutes ces raisons, et en guise d’alternative à laisser l’avenir de la planète à la merci de quelques intérêts particuliers, nous menons une bataille pour une gouvernance environnementale qui établisse des règles du jeu basées sur la justice, la transparence et une participation plurielle, et des bases juridiques internationales communes. Ces règles doivent couvrir non seulement la fixation de quotas d’émissions mais tous les aspects du rapport complexe entre l’humanité et la biosphère.

Cet article est une définition de la notion de gouvernance environnementale que le FnGM a préparée pour publication sur Wikipédia et sur WikiCoredem, et prétend également être une contribution à la rencontre de Copenhague et à un débat citoyen nécessaire sur la construction de solutions structurelles et ambitieuses pour un avenir durable. Bonne lecture !

(1) www.ageofstupid.net
(2) www.tcktcktck.org

Vous pouvez :
* consulter la version la plus récente de cet article dans Wikipédia ou dans WikiCoredem
* télécharger ici la version de l’auteur (3.12.2009)

- - - Documents

Gouvernance environnementale

FR 37p.




-
Illustration:

noticelj


-

Comments

---

Links
Contact
RSS RSS 2.0
World Governance Index
Proposal Papers
Dossiers and Documents
Document Database
Videos
Home Page
About Us
Front Page