True peace is not merely the absence of tension, it is the presence of justice. Martin Luther King, Jr. An invasion of armies can be resisted, but not an idea whose time has come. Victor Hugo Two dangers constantly threaten the world: order and disorder. Paul Valéry . . . for with freedom come responsibilities. Nelson Mandela *

Environmental Governance and Managing the Earth

Subscribe to the newsletter
Join us on FacebookFollow us on Twitter
Sections
Environmental Governance and Managing the Earth


Sections

---

Biocivilisation pour la soutenabilité de la vie et de la planète. Atelier

Atelier International de Ibase en vue de la Conférence Rio+20

Rio de Janeiro, du 9 au 12 août 2011
Avec l’appui du Forum pour une nouvelle gouvernance mondiale

À lire aussi:
Propositions pour une nouvelle gouvernance mondiale

FONDEMENTS

À l’occasion de la célébration de ses 30 ans, Ibase, au cours de ce mois d’activités publiques, organisera du 9 au 12 août un atelier composé d’invités nationaux et internationaux. Depuis 1997 et en hommage à Betinho, l’un des fondateurs disparu, le 9 août est devenu le Jour de Ibase. Cette année, à l’occasion de la commémoration de cette date, l’ex président Luis Ignacio Lula da Silva, ainsi que Maria Nakano, épouse de Betinho, ouvriront les festivités dans la nuit du 9 août avec une conférence et l’inauguration de l’exposition. L’atelier se poursuivra les 10, 11 et 12. Il s’agit de l’occasion idéale pour que Ibase joue son rôle de catalyseur d’un important réseau de relations de collaboration au Brésil et dans le monde et qu’il prépare l’élaboration de nouveaux thèmes à traiter dans le calendrier citoyen, à présent à l’échelle planétaire.

L’atelier proposé doit être perçu dans un cadre plus large d’initiatives variées, au Brésil et dans d’autres pays, qui traitent la question plus générale de la crise des paradigmes civilisatoires et la recherche d’alternatives. L’atelier inclut les préoccupations et les idées qui ont déjà été traitées au cours de différentes rencontres, séminaires, mobilisations, par diverses organisations et mouvements de la société civile. Ibase également, en tant que membre du collectif GRAP – Groupe de Réflexion et de Soutien au processus du FSM, a participé de manière active à des initiatives qui allaient dans ce sens au sein du Forum Social Mondial, à la rencontre de 2010, à Grande Porto Alegre et au FSM Dakar 2011. En tant qu’animateur du GPN -Grupo Piedras Negras- Ibase a approfondi des aspects de ce débat avec des organisations brésiliennes de citoyenneté active.

En conséquence, toute la raison d’être de l’Atelier International “BIOCIVILISATION : Pour la Soutenabilité de la Vie et de la Planète” ne réside non pas dans son caractère novateur mais dans les possibilités qu’il offre pour systématiser d’une manière intégratrice ce type de préoccupations et d’idées dans un projet de travail désormais commun à la fois à Ibase, et aux partenaires de l’atelier. Il s’agit d’un exercice de pensée stratégique, de définir les sujets qui demandent à être travaillés et comment les travailler, les propositions à court, moyen et long terme qu’il faut mettre en avant, en visant la grande transition que l’humanité doit construire, ainsi que la stratégie d’incidence des organisations et mouvements de la société civile dans les débats publics et dans les espaces de concertation et de décision qui figurent dans le calendrier immédiat.

La Conférence des Nations Unies sur le Développement Soutenable, à Rio+20, qui se tiendra à Rio de Janeiro du 4 au 6 juin 2012, est le plus grand défit en perspective. C’est la raison pour laquelle l’atelier qui est proposé ici est en train de se construire en perspective de Rio+20. Toutefois, sur le parcours qui nous mènera jusqu’en juin 2012, il y aura d’autres grands événements directement liés à ce dernier, qui doivent être pris en considération par l’atelier : COP 17 à Durban, en novembre 2011 ; Forum Social Thématique Justice Environnementale et Sociale à Porto Alegre, fin janvier et début février 2012 ; Forum Mondial de l’Eau à Marseille (France) en mars 2012. Il faut travailler une stratégie coordonnée pour intervenir et nourrir ces rencontres. C’est une raison de plus pour organiser cet Atelier International.

L’Atelier International, intégré aux commémorations du Mois Ibase 30 Ans, compte, depuis sa conception, sur la collaboration active du Forum pour une Nouvelle Gouvernance Mondiale (FNGM), de l’Observatoire Euro Latino-Américain du Développement Démocratique et Social (EURALAT) et du Groupe de Réflexion et de Soutien au Processus du Forum Social Mondial (GRAP).

OBJECTIFS

1) Organiser un atelier avec des invités nationaux et internationaux des réseaux de partenariat avec Ibase pour réfléchir de manière stratégique sur les défis éthiques, scientifiques et politiques pour les organisations de la société civile, les parlements et les gouvernements, les entreprises et les peuples entiers qui aspirent à une soutenabilité de la vie et de la planète.

2) Systématiser les thèmes et les interrogations sur la soutenabilité qui requièrent une analyse, des débats et des propositions, et la définition d’un projet de travail, dans la perspective du processus préparatoire et de l’incidence sur la Conférence même de Rio+20.

THÉMATIQUE

Tout comme l’indique le nom de l’atelier, en partant de la reconnaissance d’un choc de paradigmes qui se profile face à la crise du modèle industriel, productiviste et surconsommateur, avec l’utilisation intensive de matière et de carbone, destructeur de la planète et de son intégrité, et par là même des conditions de vie présentes et futures – le climat étant le symptôme le plus immédiat et le plus mesurable -, modèle profondément injuste en termes sociaux à cause de la concentration de richesses qu’il génère…, il s’agit de penser les bases d’une civilisation qui auraient comme conditions premières la soutenabilité de la vie et de la planète. Mais il faut penser de manière stratégique. C’est à dire qu’il faut étudier la grande transition dont l’humanité a besoin, en mettant à profit sa grande diversité culturelle, associée aux connaissances, traditions et possibilités exprimées dans la diversité des formes, des peuples, pour extraire la vitalité des territoires qu’ils occupent et qu’ils utilisent. Dans ce processus de révision des fondements, et en sachant tirer partie des conquêtes que l’humanité a déjà réalisées, se trouvent l’équation et le secret de l’élaboration de l’avenir. La surévaluation d’un des termes de cette équation serait un désastre annoncé.

L’atelier étant destiné à définir des projets de travail sur quoi et comment approfondir et intervenir, plus qu’une recherche de résultats immédiats, la proposition thématique vise à stimuler la recherche et à déterminer ce qui relève plus d’une stratégie et ce qui requière un plus grand travail collectif. Les questions suivantes sont proposées comme axe structurant de la recherche :

Pour construire la biocivilisation en recherchant la soutenabilité de la vie et de la planète :

I – Quels seront les fondements philosophiques, éthiques et politiques ?
II – Quelle économie ?
III – Quelle architecture du pouvoir, de l’échelle locale vers l’échelle mondiale ?

Au cours du processus de préparation de l’atelier, ces questions seront vues en détail par les participants invités, comme le propose la méthodologie. En définitive, il s’agit d’arriver à obtenir un calendrier et en particulier des soutiens concrets pour Ibase comme membre actif du comité exécutif de l’articulation brésilienne pour Rio+20, du GRAP et de la préparation du FS Thématique Justice Environnementale et Sociale de Porto Alegre, début 2012.

MÉTHODOLOGIE

Ibase est d’ores et déjà en train de s’informer auprès de ses partenaires concernant leur volonté et leur disponibilité pour participer à l’atelier. On demandera à chaque invité une participation par écrit sur les thématiques proposées précédemment, sous forme de notes conceptuelles. Toutes ces contributions seront mises à la disposition de toutes et de tous, de sorte que des réactions et de nouvelles participations sont à espérer. Dans ce sens, il s’agit de créer le climat de l’atelier d’ores et déjà pendant le processus de préparation.

Dans la rencontre en soi, les participants ne donneront pas de conférences. L’idée est d’alterner des sessions de débats en groupe avec des sessions de débats collectifs. Les organisateurs tenteront d’établir une cartographie des thèmes au fur et à mesure de leur identification. C’est l’ensemble des participants qui devra décider de la pertinence des sujets, de la relation entre eux et leur priorité dans le projet de travail, ainsi que de la contribution de chacun et de chacune dans leur développement en vue de leur incidence en particulier à Rio+20.

Un jour entier de l’atelier sera consacré à chacune des grandes questions thématiques proposées précédemment. Toutes les contributions par écrit envoyées au préalable seront disponibles comme supports pour les débats en groupe et les sessions plénières collectives. Au bout des trois jours, nous espérons parvenir à une identification et une légitimation collective des thèmes à travailler avec des participants qui assument la responsabilité de progresser et d’apporter leur contribution aux rencontres dans le processus qui nous conduira jusqu’à Rio+20.

Toute la méthodologie dépend d’une communication interactive qui doit commencer avec le lancement même de l’idée et qui doit se prolonger au-delà de la clôture de l’atelier. La coordination de cette communication par Internet est la condition clé. C’est à Ibase que revient la mission d’encourager et de tirer profit de cette facilité.


-
Illustration:

essgee


-

Links
Contact
RSS RSS 2.0
World Governance Index
Proposal Papers
Dossiers and Documents
Document Database
Videos
Home Page
About Us
Front Page