Whenever you are in doubt, recall the face of the poorest and the weakest man. Gandhi Henceforth, our country should be the universe. Flora Tristan Two dangers constantly threaten the world: order and disorder. Paul Valéry An invasion of armies can be resisted, but not an idea whose time has come. Victor Hugo *

Security, and Prevention of Terrorism and Militarism

Subscribe to the newsletter
Join us on FacebookFollow us on Twitter
Sections
Security, and Prevention of Terrorism and Militarism


Sections

---

L’État cosmopolite

Ulrich Beck ¤ January 2001
Related themes: Cosmopolitanism ¤ Evolution of the role of the state ¤ Human security ¤ Political innovation
Translations: English (original) . Español .

La menace terroriste mondiale fait partie de la société du risque et estompe la distinction entre sécurité interne et externe. Ulrich Beck en tire une conclusion : pour pouvoir traiter leurs problèmes nationaux, les États d’aujourd’hui doivent se dénationaliser et se trans-nationaliser.

Le terrorisme, qui opère désormais à une échelle mondiale, a ouvert un nouveau chapitre dans la société du risque mondial. Il faut distinguer clairement entre l’attaque proprement dite et la menace terroriste qui par conséquent devient universelle.

La menace terroriste mondiale inaugure une nouvelle ère de coopération transnationale et multilatérale. Elle ne mène pas à une renaissance de l’État nation mais à la découverte et au développement de ce que l’auteur appelle des "États coopératifs et transnationaux". À l’ère de la mondialisation, l’approche nationale devient un obstacle à l’invention transnationale de la politique et de l’État. C’est ce que nous apprennent, de plus en plus explicitement, les questions géopolitiques soudainement émergentes autour de la "sécurité intérieure" sans frontières des ex-États nations et ce que l’on peut reporter aux questions de la menace du changement climatique, la pauvreté dans le monde et les droits de l’Homme.

L’auteur fonde la notion d’État cosmopolite sur le principe d’indifférence nationale de l’État. De la même façon que les guerres civiles religieuses du 17ème siècle se sont terminées par la séparation de l’État et de la religion dans la Paix de Westphalie, l’auteur soutien que l’on pourrait répondre aux guerres mondiales nationales (civiles) du 20ème siècle donneront par la séparation de l’État et de la nation. De même que seul un État areligieux permet la pratique de plusieurs religions, un État cosmopolite aura à garantir la coexistence des identités nationales et religieuses grâce au principe de tolérance constitutionnelle.

Source: Eurozine, http://www.eurozine.com/articles/20... .
Première publication dans "Der Spiegel" (c) Ulrich Beck.



Comments

---

Links
Contact
RSS RSS 2.0
World Governance Index
Proposal Papers
Dossiers and Documents
Document Database
Videos
Home Page
About Us
Front Page